© 2018 Pascale BORIES - Mentions légales - Liens utiles

 

Projet de loi sur les mobilités - LOM

Ce mercredi 6 mars fut un véritable "marathon parlementaire" pour reprendre les propos d'un journaliste. Plus de 600 premiers amendements déposés en commission "aménagement du territoire" sur la loi sur les mobilités dite LOM furent étudiés.

Ce texte qui actualise la Loi d'orientation des transports intérieurs de 1982 doit, entre autres, fournir aux élus une "boîte à outils" pour faciliter les déplacements de toutes sortes (en omettant néanmoins l'aspect financier !), intégrer les nouveaux modèles apportés par la révolution numérique (véhicules autonomes, co-voiturage) et réglementer les nouveaux modes de déplacement individuel sur l'espace urbain.

L'idée est que "sur l'ensemble du territoire, pour tous les Français, il soit plus facile d'avoir des alternatives à la voiture individuelle pour se déplacer" tout en étant d'avantage sécurisé.


C'est dans ce sens que j'ai déposé une dizaine d'amendements dont 7 ont été adoptés ou satisfaits pour forcer par exemple à disposer de voies cyclables interurbaines sécurisées, pour mieux réglementer les espaces urbains face à l'arrivée des compagnies privées de trottinettes et vélos qui envahissent nos trottoirs ; Il faut favoriser cette offre sur notre agglomération mais éviter le chaos sur l'espace urbain.





Les amendements travaillés en collaboration avec la présidente de la région Occitanie en vue de faciliter l'arrivée de "la rive droite du Rhône" n'ont hélas pas été retenus en commission mais je ne désespère pas d'obtenir une évolution de la loi d'ici la fin des débats pour que notre territoire dispose enfin de cette ligne ferroviaire.




4 vues